Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 16:34

Cette année, l'AFMD 51  propose un voyage en Belgique pour visiter le Fort de Breendonk situé à mi-chemin entre Bruxelles et Anvers.

 

Après la défaite de juin 1940, les Allemands partagent le territoire des 4 pays occupés : Pays-Bas, Belgique, Luxembourg et France. La zone Nord  comprend les Pays-Bas, la Belgique et deux départements français, le Pas de Calais et le Nord, rattachés au commandement allemand de Bruxelles.

Le fort de Breendonk est la plaque tournante de l’internement et des interrogatoires avant la déportation. On parle peu de la vie des Français de cette région sous le joug terrible de la présence allemande plus dure que dans la zone occupée dirigée par Vichy.

Visiter ce Fort nous éclairera sur ces ombres.

 

Avant la visite, nous ferons une petite croisière, commentée par un guide, de 2 heures sur l’Escaut avec un repas froid à bord, (boissons non comprises).

 

Nous vous proposons ce voyage au prix de 75 euros pour les adhérents et 85 euros pour les non adhérents.

.

Demi-tarif pour les jeunes de moins de 16 ans et les personnes sans emploi.

 

Départ de Reims, du parking René Tys, près de la patinoire, à 6 heures.

Départ de Charleville à 7 h, RV à définir.

Retour à Reims vers 22 heures.

 

Inscriptions dans l’ordre d’arrivée, dans la limite des 45 places disponibles

 

Mr, Mme ………………………………………………………………………………..

Adresse ………………………………………………………………………………….

Tél : ………………………………………………….

Réserve(nt)…….. place(s) pour adultes et …… place(s) pour jeunes de moins de 16 ans,

au départ de Reims.

Ci-joint un chèque de …………….. Euros à l’ordre de AFMD 51

M. Mme …………. ……………..réserve(nt) …. … Pour le repas.   

Merci de retourner ce fichet à Madame Hélène Lebrec

9 avenue Bonaparte 51430 – Tinqueux (03.26.61.52.16

helene.lebrec@dbmail.com)

En cas de défection tardive, remplacement possible ou retenue de 15 Euros.

Les mineurs non accompagnés doivent nous adresser une autorisation parentale.

Partager cet article

Repost 0

commentaires