Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 08:31

L'AFMD (Amis de la Fondation pour la mémoire de la déportation), MM. Sabourin et Pigeot, professeurs au lycée Saint-Rémi qui emmenèrent leurs classe en voyage de mémoire à Auschwitz, vous invitent au colloque :

 

« Autour de la Shoah »

 

Plus de mille personnes, dont 620 israélites voués à l'extermination (des Mazures, de la WOL et Ardennais), ont quitté Charleville pour l'enfer des camps.

Exposition, communications historiques, travaux d'élèves, appel des noms des 43 enfants déportés des Ardennes.

Au Lycée Saint-Remi, 6, place Winston Churchill Charleville-Mézières le Samedi 24 Avril 2010 à partir de 13h30.

 

Intervenants : Jean-Emile Andreux, Philippe Lecler, Anne François, Christine Dollard-Leplomb, Marie-France Barbe et Sylvie Laverdine.

Repost 0
Published by afmd 08
commenter cet article
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 07:59

Pour mieux connaître ce que fut le système concentrationnaire nazi, nous vous proposons une sortie d’une journée au camp de concentration de NATZWEILER - STRUTHOF (Bas-Rhin).

 

SAMEDI 29 MAI 2010

Départ de Reims : Parking René Tys (face à la patinoire),  à 7 heures 30 précises

Arrêt à Châlons : place Monseigneur Tissier, à 8 heures 20 précises.

Arrêt à Vitry-le-François, gare routière, à 9 heures 05.

Arrët à St Dizier vers 9 h 30

Retour vers 21 heures à Châlons et vers 22 heures à Reims.

Prix : 40  Euros par personne (35 € pour les adhérents AFMD 51). Repas non compris.

Demi-tarif pour les jeunes de moins de 16 ans.

Ce voyage aura lieu s’il y un minimum de 40 participants.

 

Les commentaires et explications sont assurés pendant le voyage ainsi que la présentation d’un film. Une plaquette sur le camp vous sera offerte.

 

Pour le repas, accueil au Foyer d’Amitié International à La Claquette-Rothau vers 12 heures.

Deux formules possibles :

-        repas tiré du sac (à charge pour chacun d’apporter son pique-nique), boisson vendue par l’aubergiste : 2 euros,

-        repas assuré par l’auberge (une entrée, un plat garni, un dessert et une boisson) : 13 euros. Réservation obligatoire pour le repas.

 

Départ pour la visite du camp vers 13 heures 15. Commentaires assurés par José Guillemin.

 

Inscriptions dans l’ordre d’arrivée, dans la limite des 50 places disponibles

 

Mr, Mme ………………………………………………………………………………..


Adresse ………………………………………………………………………………….


Tél : ………………………………………………….


Réserve (nt)…….. place(s) pour adulte et ……. place(s) pour jeunes de moins de 16 ans, au

départ de Reims, Châlons , Vitry ou St Dizier ……………


Ci-joint un chèque de …………. Euros à l’ordre de  AFMD 51


M. Mme ………… réserve(nt) ….      Repas à régler directement à l’aubergiste.


Merci de vous inscrire auprès de Hélène Lebrec 9 Av Bonaparte 51430 TINQUEUX (03.26.61.52.16)

Ou Mme Jocelyne BATTEUX (03.26.85.84.71)


En cas de défection, remplacement possible ou retenue de 25 Euros. Les mineurs non accompagnés doivent nous adresser une autorisation parentale
Repost 0
Published by afmd 08 - dans Manifestations
commenter cet article
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 08:20

Relance des activités, pistes de travail : Nous entrons dans le cycle décennal des commémorations de 1939-1945.

2010 : 1938-1940 : ghettos et pogroms  à l'Est, les camps d’internement français avant 39, les lois anti-juives.

2011 : 1941 : persécutions, internement des Juifs étrangers.


1/Partenariats possibles
 : différentes associations et acteurs culturels seront sollicités pour s’associer à nous dans la réalisation d’un événement, afin d’en optimiser l’impact.


2/AFMD Champagne-Ardenne :

Une réunion des 4 délégations territoriales a eu lieu le 4 Novembre à Reims.

Il a été décidé :

- De mutualiser l’information sur les ressources : spectacles, conférenciers, expos… et de regrouper les conférences si c’est possible.

- De proposer les actions et les voyages organisés aux autres DT : le prochain a lieu au Struthof le Samedi 29 Mai 2010, départ de Reims (35 euros + repas 13 euros), organisé par la DT Marne.

- D’éditer un CDRom intitulé : « 20 documents locaux pour étudier la déportation en Champagne-Ardenne »

(5 par départements : il faut les choisir).

La prochaine réunion aura  lieu le 17 Mars à Châlons-en-Champagne.

 

3/Colloque sur la déportation au Lycée Saint-Remi :

MM. Sabourin et Pigeot, professeurs, organisent un mini-colloque ouvert au public, le samedi  24 Avril. Ils souhaitent notre intervention : celle de C. Dollard-Leplomb (Juifs déportés des Ardennes), celle de Philippe Lecler (les déportés résistants) et celle de M.F. Barbe et Sylvie Laverdine.

Les modalités d'organisation ne sont pas encore définies.
 

4/Publications, recherches :

Reprise des recherches sur les Juifs de la WOL. Suite des sauvetages et histoire de ce groupe de déportés.

Reprise en parallèle des recherches concernant les déportés juifs des Ardennes, arrêtés et déportés à partir d’un autre département.

Le but est la réalisation d’un mémorial de tous les déportés des Ardennes (listes) sous une forme facilement transportable, afin de permettre son utilisation lors de commémorations ou d’actions diverses.

Un courrier sera adressé au Conseil général, au sujet de sa conservation au «  Musée Guerre et Paix en Ardennes ».

 DVD Charleville-Auschwitz: il est diffusé localement par le CDDP. Des dépôts seront effectués dans différentes librairies du département. Une demande sera adressée à la région pour que les lycées en soient dotés.


5/Plaques commémoratives
: Accord de Mr Guy Joseph, maire de Beaumont-en-Argonne (10 noms de déportés, dont deux enfants) pour une réalisation en 2010. Première réunion de travail en janvier 2010.


6/Adhésions
 : un bulletin local personnalisé sera mis en ligne sur le site. Des bulletins d’adhésion seront mis en dépôt dans les  médiathèques et le hall de l’hôtel de ville.

Un courrier sera adressé aux anciens adhérents, les informant des principaux projets et les invitant à renouveler leur adhésion.

 

7/AFMD national : ci-joint une contribution à une réunion (28/11) portant notamment sur l’ère de « l’après-témoins »

 

8/Nous recherchons une date en 2010 et une salle à Charleville  pour ce spectacle de

 

                                                     THEATRE « Avec ou sans étoile »

A Reims, le 6 décembre 2009, salle pleine et ovation pour le Théâtre à pattes.

Les  14  acteurs, dont 3 petites filles, ont su créer une émotion extraordinaire autour du thème de la déportation.

Une troupe de passionnés, amateurs d'un niveau quasi professionnel.

Ce spectacle  est accessible à tous à partir de 10 ans. 

 

http://www.facebook.com/pages/Theatre-a-Pattes/205871666718?ref=ts

 http://theatre-a-pattes-51.monsite.orange.fr/index.jhtml       
 
Tél :    03 26 02 33 92
 

 Prochains spectacles : Ven. 8 JANVIER à 19h  ESCAL  à Witry les Reims
                                 Sam. 23 JANVIER à 20h30  Espace "Le Flambeau"
  à Reims 

Billets à 5 euros maxi, 3 euros enfants et tarif réduit.

 

Repost 0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 08:04

Contribution de la délégation ardennaise de l’AFMD à la réflexion commune du 28/11/2009.

 

Que souhaitent les témoins ?

 

Ils souhaitent, souvent implicitement, que nous nous engagions à relayer leur témoignage.

Lorsqu’ils indiquent être conscients de ne plus pouvoir l’apporter, à court terme, le fait de leur  dire notre engagement  à continuer le travail de parole, indéfiniment nécessaire,  leur apporte ce qu’ils espèrent et attendent. Ce qui semble aller de soi va mieux en le disant. 

Ils souhaitent que nous conservions les traces, les preuves (archives écrites, audio , vidéo,  lieux et objets) et que nous entretenions les monuments (stèles, plaques..).

 Ils souhaitent que nous perpétuions les commémorations, et que nous développions des outils de transmission renouvelés, adaptés aux nouvelles générations.

 

Par quoi remplacer le lien intergénérationnel ?


Il va continuer : il s’agit de le nourrir autrement, notamment par la conception d’outils adaptés.

Il va continuer car il est fondamental de dire : j’ai connu les témoins …

Exemple : des élèves de CM1 ont calculé que dans 90 ou 100 ans, ils pourraient ( peut-être) encore raconter à leurs descendants qu’ils avaient vécu la mort du dernier Poilu, rencontré une Juste et un résistant, et  qu’ainsi ils avaient une chance d’éviter le retour des atrocités à condition d’apprendre  l’Histoire à leurs enfants.

 Lorsque les témoins ont disparu, qui ne peuvent plus toucher directement  leurs interlocuteurs par la force de leur vécu personnel, il faut sensibiliser ceux-ci par un lien qui leur est, sinon personnel, du moins très proche : pour les scolaires, comme pour les adultes, la découverte de l’histoire locale constitue un moyen de leur faire prendre conscience du fait historique.

Tout  Homme est personnellement concerné par les crimes contre l’Humanité.

L’histoire d’un déporté de sa commune, de son canton, dont on peut contacter la famille, dont on peut lire le nom sur un monument, dans les archives communales ou les ouvrages d’histoire locale, celle d’un enfant dont il ne reste aucune trace sauf  son nom, et parfois sa photo, etc. constituent  des entrées possibles efficaces, suscitant immédiatement  la surprise, parfois l’incrédulité, puis l’intérêt et la recherche.

 

 On peut ainsi dans un second temps mobiliser l’intérêt des personnes sur des connaissances plus générales de l’histoire de la déportation, des problématiques urgentes (comme la lutte contre le négationnisme), voire susciter leur engagement dans le travail de mémoire.

 

Dans la DT 08, nous mettons au point des outils pédagogiques sur ce principe à destination des scolaires, niveau  primaire et secondaire.

Les 4 DT de la région ont en projet commun  la réalisation  d’un CDRom  « 20 documents pour étudier la déportation en Champagne-Ardenne »

 

Pour la D.T. 08, C.Dollard-Leplomb.

Repost 0
Published by afmd 08
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 14:42

Le temps des partisans  Suivi de
Mémorial de Berthaucourt, la Résistance et sa répression dans les Ardennes
 


 

 

 

Le temps des partisans suivi de Mémorial de Berthaucourt,
  éditions Dominique Guéniot, Langres.


Ouvrage RELIÉ de 192 pages
Format 19 x 26 cm

ISBN : 978-2-87825-466-2
Prix TTC : 28 euros

Publié avec le soutien de la région Champagne-Ardenne


Pour en savoir plus, cliquez ici....
Repost 0
Published by afmd 08 - dans PUBLICATIONS
commenter cet article
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 19:32
Dimanche 26 avril, jour du Souvenir des Déportés. Images de la cérémonie de Rethel...


Dépot de gerbes au monument aux morts par M. le Maire de Rethel et par Mme Canon, représentante de la FNDIRP


Dépôt de gerbes devant la plaque Cyminski, par M. le Maire de Rethel, M. Afribo, conseiller général, et M. Launois (AFMD)

Repost 0
Published by afmd 08 - dans Manifestations
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 11:56

Assemblée générale du 4 Avril 2009

 

RAPPORT d’activité de l’année 2008

 

 

  • 1/Cérémonies  exceptionnelles :

RETHEL : Inauguration de la plaque à la mémoire de la famille Cyminski à Rethel le 27 Janvier 2008.

Prêt de l’exposition FMD et  intervention  au nom d’AFMD.

Demande faite à M. le Maire pour que soit préservé le registre des étrangers de la ville, retrouvé par hasard dans les archives lors de recherches antérieures, où figurent les noms et les indications concernant les Israélites de la ville, avant et durant l’Occupation.

Nous attendons la publication au J.O. de la mention « mort en déportation » concernant la petite Hélène Cyminski, afin de pouvoir demander la mise à jour  de son acte de décès dans le registre de l’état-civil.

 

BULSON : Le 22 juin, cérémonie en présence d’une quarantaine de membres de la famille de Raymonde Nathanson, enfant cachée à La Besace, dont les parents furent déportés depuis Bulson.

Les personnes présentes venaient des USA, d’Israël, d’Espagne, d’Angleterre. Elles n’avaient pu assister à la cérémonie de 2007 car Raymonde n’avait pas encore été retrouvée, à Las Vegas, à cette date.

Merci à Mr Van Copenolle, maire, qui a organisé cette cérémonie et une réception en mairie malgré l’organisation d’une  manifestation festive au village le même jour.

La veille, un pèlerinage par Mouzon, la Besace et une rencontre avec les témoins  ont eu lieu.

Un dossier de Justes concernant Mr et Mme Cailac Gabriel et Sara, de La Besace, est en cours.

 

GIVET : Le 6 Juillet,  remise de la médaille des Justes à titre posthume à Mr et Mme Dereims, de Remaucourt et M. Marcel Achart, de Lalobbe. Récipiendaire : leur fille et petite-fille, Mme Gisèle Lelong.

Le dossier avait été instruit par Pierre Coulon suite à nos recherches.

Intervention de C.Dollard-Leplomb.

 

NOUART : inauguration de la plaque à la mémoire de trois déportés Juifs de la WOL, le 11 Août 2008, en présence d’une famille, de Mr Pierre Vernel, maire et vice-président du Conseil  Général, M. Benoît Huré, président, Mr Canivencq, président du Souvenir Français et de nombreux représentants du monde combattant et de la résistance : il est important que nous établissions des liens amicaux  entre tous les acteurs de la Mémoire, à la veille des années qui verront disparaître les derniers témoins . Tout comme la question du calendrier des commémorations, se pose la question des modalités de la transmission par « les témoins de témoins et de survivants ».

Le cas de Nouart est exemplaire de ce point de vue : Mr Vernel a choisi le lundi de la fête patronale, réservé chaque année à la messe et à la cérémonie à la mémoire des victimes et résistants de la Seconde guerre. Ainsi l’hommage aux déportés sera rendu chaque année devant la plaque qu’il a pris soin de faire poser à proximité du monument aux morts.

 

Nous avons préparé la cérémonie avec le maire, réalisé une exposition, en complétant celle réalisée pour Bulson par  quelques panneaux spécifiques à Nouart.

C.Dollard-Leplomb a effectué une intervention. Mr Vernel a proposé de la publier dans le bulletin municipal.

 

CHAMPIGNEUL-SUR-VENCE : Inauguration d’une plaque à la mémoire de 10 déportés Juifs de la WOL.

Préparation de la cérémonie avec Mr Sellier, maire.

Réalisation d’une exposition (celle présentée à Nouart, complétée).

Comme à Nouart, l’assistance était assez nombreuse, en présence de Mme Poletti, députée, M. Benoît Huré, Président du Conseil général, Mme Hyon-Paul directrice de l’ONAC, représentant le Préfet, etc. Intervention de C.Dollard-Leplomb.

Nous avions retrouvé deux familles : une seule a pu être présente.

Comme à Nouart, la commune, grâce à M. Serge René, a associé le souvenir des déportés à celui des autres victimes en faisant graver leurs noms sur le monument aux morts du village.

 

NOYERS-PONT-MAUGIS : 14 Novembre. Cérémonie franco-allemande de la Mémoire partagée. A permis de nouer des contacts avec le colonel représentant de l’ambassade d’Allemagne à Paris, chargé de la Mémoire.

 

  • 2/ Cérémonies ordinaires : Notre association a été représentée en 2008 :

Le 12 Avril (cérémonie de commémoration de la rafle de la ferme du Chesnois à Alland’huy, FNDIRP)

Le 27 Avril (souvenir des déportés)

Le 14 Juillet (cérémonie et remise des prix CNRD à la préfecture)

Le 16 Juillet (crimes racistes et antisémites de l’état français, hommage aux Justes)

Le 7 Septembre (commémoration de la Libération à Berthaucourt)

Le 14 Septembre (idem, et souvenir des fusillés à Tournes)

Le 11 Novembre (à Charleville-Mézières, cérémonie et remise des prix aux jeunes sportifs)

 

  • 3/ Accompagnement des familles (pèlerinages, documentation) :

Serge JELEN, fils de survivant de Frénois, venu d’Israël, le 1er Juin.

Marc BERCU, fils d’un déporté de Nouart, à Illy, où a vécu son père avant d’être affecté à Nouart, le 12 Août.

Divers autres par courriers.

 

  • 4/Publications :

Présentation au Lycée agricole de Saint-Laurent, du film « Charleville-Auschwitz » réalisé par Pierre Coulon suite aux enregistrements de témoignages effectués avec C.Dollard-Leplomb depuis 2004.

Cette première présentation privée (15 Mars 2008) était réservée aux  personnes ayant collaboré à ce travail.

La diffusion du DVD, produit  en Novembre, a commencé sans publicité autre que celle figurant sur notre site.

Un petit dépôt au CDDP a reçu un accueil immédiat.

 

  • 4/ Intervention en milieu scolaire :

 par C.Dollard-Leplomb le 27 Février 2008, au LEP du Château à Sedan, pour une classe participant au Concours de la Résistance et de la Déportation.

Réunion de préparation des sujets, correction et remise des prix de ce  concours.

Notre association effectue un don de 50 euros pour l’achat des livres de prix.

 

  • 5/Poursuite des recherches : concernant les déportés juifs, elles sont principalement liées aux cérémonies exceptionnelles, pour cette année.

Elles ont été menées avec constance par Daniel et Marie Andryjaskiewicz, notamment pour Nouart , mais aussi Villemontry  et Mouzon, ainsi qu’un cas de déporté tzigane.

 

Philippe Lecler, adhérent, par ailleurs historien de la résistance ardennaise, (voir son site : http://ardennetiensferme.over-blog.com/) , mène actuellement des recherches importantes sur les déportés politiques et résistants (il collabore par ailleurs à un projet de dictionnaire biographique des fusillés et exécutés en France pendant l'Occupation, soutenu par le Maitron, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et social, de l'AERI et le soutien financier du ministère de la Défense.) Ce travail, ajouté à la base des déportés raciaux, se concrétisera par la réalisation du projet de mémorial des déportés des Ardennes, en collaboration avec le musée départemental «Guerre et Paix en Ardennes».

 

  • 6/ Actions non réalisées :

Publication du document sur l’historique de la déportation des Juifs de la WOL. Il nécessite de reprendre les recherches complémentaires sur un mode plus  professionnel afin de publier un document de qualité. Ceci ne sera possible qu’à partir de Septembre 2009.

Premières pierres du projet  de dictionnaire illustré du conflit 1939-1945 par les éditions « Terres Ardennaises », pour 2010 ( ??)

 

Recruter de nouveaux  adhérents.

 

  • 7/ AFMD « national » : M. André Launois, adhérent, représente AFMD 08 depuis deux ans à l’A.G. nationale (2008 : Nancy, 2009 : Paris)

 

Conclusion et perspectives : les activités de l’association sont importantes malgré le nombre restreint de membres actifs.

Les habitants des villages où ont été posées des plaques relaient de façon remarquable notre action : l’histoire de la déportation s’intègre à l’histoire du village. Nous constatons que la mémoire sera entretenue, les jeunes de 15 à 30 ans étant partout volontaires et actifs.

 

Avec la disponibilité accrue de la présidente à partir de Septembre 2009, notre association devra encore mieux remplir sa mission, si nous réussissons en outre à recruter des adhérents plus nombreux.

 

Le volet très important des interventions en milieu scolaire va être mis en place dès la rentrée 2009.

La participation à la commission mémoire de l’ONAC, où nous siégeons de droit, va devenir possible, ce qui sera un bon moyen de développer les liens avec les autres associations.

 

Nous espérons concrétiser le projet de plaque à Francheval, projet hautement symbolique car il serait réalisé en partenariat avec la ville allemande de Hürth, à sa demande.

 

2009 verra aussi se poursuivre le partenariat entamé avec le musée « Guerre et Paix en Ardennes » pour la réalisation d’un mémorial des déportés des Ardennes (plus de 1000 noms ?) et avec la collaboration avec AFMD 51.

 

 

Repost 0
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 17:53
Nous tenons en cet article à féliciter les écoliers du regroupement Lucquy-Coucy, ainsi que leurs maîtres, pour le travail effectué sur la Seconde guerre mondiale en général, et sur déportation, par le prisme de la persécution et l'extermination des Juifs, en particulier. D'autant que les classes concernées se sont penchées sur l'histoire locale et leur environnement proche, ce qui les a amenées à étudier les cas particuliers des enfants déportés, en l'occurence ceux d'Hélène Cyminski à Rethel et de Dora Levi à Vouziers.
Le journal de l'école, L'Elcé, garde trace de ce travail d'histoire et de mémoire. Encore bravo à eux.
(L'Elcé est en vente au regroupement Lucquy-Coucy au prix de 3 euros).

Repost 0
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 18:59
Pour le concours de 2009, le jury national propose le thème suivant :
Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi.
Ce thème peut être l'occasion de réfléchir, entre autres, sur le processus et les circonstances qui ont contribué à faire des enfants et des adolescents les victimes du système concentrationnaire nazi. Le sort de ces enfants et adolescents sera au coeur de l'étude et de la réflexion des candidats.
On pourra prendre en compte l'évolution, dans l'après-guerre, du droit international et national dans le domaine de la protection de l'enfance.
Les recherches des élèves pourront porter sur la situation de leur commune ou de leur département, en s'appuyant sur les archives municipales et départementales, la documentation des musées spécifiques, et bien entendu les témoignages qu'ils ont recueillis localement ou lus.
Les sujets des devoirs individuels (première et quatrième catégories) sont élaborés, pour chaque académie, par une commission présidée par un inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional d'histoire et de géographie, désigné par le recteur. Cette commission est en outre composée d'un (ou deux) représentant(s) de chaque jury départemental désigné(s) par les présidents des jurys départementaux.
On trouvera une bibliographie sur le thème 2008/2009 permettant d'approfondir le thème proposé. La brochure élaborée par la Fondation pour la Mémoire de la Déportation a été adressée aux établissements scolaires et est disponible auprès du service documentation de la FMD:  internement.centredoc@fmd.asso.fr



Télécharger la brochure pour le CNRD :  

http://www.fondationresistance.org/documents/cnrd/Doc00051.pdf

 

On lira avec profit sur le site Histoire et mémoires des deux guerres mondiales l'article de J. Husson

 


HIMMLER , déclara le 6 octobre 1943 aux Gauleiter réunis à Poznan :


« Une question nous a été posée : “Que fait-on des femmes et des enfants ?” Je me suis décidé à trouver là aussi une solution tout à fait claire. Je ne me suis pas senti le droit d’exterminer les hommes – dites, si vous voulez, de les tuer ou de les faire tuer – et de laisser grandir des enfants qui  se vengeraient sur nos fils et nos petits-enfants.

Il fallait prendre la lourde décision de faire disparaître ce peuple de la face de la terre. Pour  l’organisation qui dut accomplir cette tâche, ce fut la chose la plus dure que nous ayons eue jusqu’à présent. Elle a été accomplie . »

 

Robert Brasillach, écrivain et journaliste à Je suis partout, déclara le 25 Septembre 1942 : « Il faut se débarrasser des juifs en bloc et ne pas garder de petits . »

 

Enfants seuls, séparés de leur mère déportées suite à la rafle du Vel’d’Hiv : Ils étaient 4000 à Pithiviers à l’été 1942. C’est le gouvernement de Vichy qui demandera  la déportation des enfants juifs de France  « pour ne pas séparer les familles » Pierre Laval, en Septembre 1942 :

«La séparation des enfants et des parents était devenue, en fait, un problème politique très embarrassant pour le régime de Vichy. »                                                                                 

   

Dans un premier temps, et c’était encore le cas à la veille de la rafle des 16 et 17 juillet, les Allemands ne tenaient pas à inclure les enfants dans les convois vers Auschwitz. Rien d’humanitaire : La déportation des enfants aurait, sans nul doute, fait comprendre la vérité, que la mort était au bout du voyage, et non pas les camps de travail.

Sieg Maandag, jeune Juif hollandais survivant, marchant sur un chemin bordé de cadavres, à Bergen-Belsen, vers le 20 avril 1945

 

ENFANTS déportés des Ardennes, lieux d’arrestation et référence : photo du Mémorial des enfants Juifs déportés de France 

 

Enfants des travailleurs de la WOL des Ardennes (voir le livre de C. Dollard-leplomb, Sauveteurs d'étoiles en Ardennes):


Abelanski Esther       27/12/1928              Puilly                          photo additif n°4 page 2

Abelanski Sonia        22/5/1926                 Puilly                           photo additif n°4 page 2

Aizenberg Monique  22/11/1938              Puilly

Aizenberg Rachel      19/11/1934              Puilly

Baum Michel               31/1/1941               Francheval

Bielawska Berthe      7/8/1929                   Bulson

Bielawska Estéra      26/3/ 1926                Bulson

Bielawska Hélène     3/11/1935                 Bulson

Blogowski Isaac        11/7/926                   Bulson           

Drager Esther-Denise  23/4/1931                 Bulson                              photo page 528

Drager Ginette             16/5/1937                 Bulson                         photo page 528

Flank Maurice            20/11/1931              Bulson

Goldberg Régine      26/7/1930                 Brévilly

Goldstein Jacques        19/2/1932             Puilly                          photo page 640

Goldstein Simon         22/8/ 1938              Puilly

Gutman David             28/7/1933               Puilly

Gutman Jacques          30/9/1931              Puilly

Gutman Sarah              25/1/1926              Puilly

Harf Simon                  5/10/1927               Sailly

Joskowicz Jacques      10/8/ 1927              Herbeuval

Kaplan Micheline        20/10/1928             Remaucourt

Kardesch Jean              16/1/1926             Herbeuval

Kornberg René             15/7/1943             Francheval

Lisoprawski Daniel      1/10/1939              Poix-Terron                                       photo page 897

Lisoprawski  Jamek     7/1/ 1935              Poix-Terron                                        photo page 897

Lisoprawski Paulette    13/2/1934             Poix-Terron                                        photo page 897

Lisoprawski Rosa         17/1/1933             Poix-Terron                                        photo page 897

Mayerfeld Michel         7/11/1941               Poix-Terron

Morgenstern Maurice   7/1/1932               Puilly

Nanasbaum Anne          14/2/1928                        Chalandry

Ornstein Ernest             22/6/1927             Remaucourt

Pitkowski Henri            16/10/1934                       Beaumont-en-Argonne            photo page 1024

Reich Rosa                    4/6/1926              Chalandry

Reznicow Henri            18/4/1931              Beaumont-en-Argonne

Schildkraut Sylvain       21/2/1931              Francheval                      additif n°6 page 144

Tribel Annette               5/12/1939                 Singly

Tyszler Denise             30/10/ 1939                       Chagny

Tyszler Sylvain             18/10/1941            Chagny

Uziel Samy                    6/12/1936            Buzancy

Zynger Albert                27/8/1935            Brévilly                        photo additif n°6page 194

Zynger Blanche             23/9/1938             Brévilly

 

Enfants  domiciliés dans les Ardennes avant-guerre :

Cyminski Hélène    20/12/1933             Rethel

Levi Dora               29/3/1930             Vouziers


Auxquels il faudra  ajouter les enfants ardennais évacués en 1940, déportés du lieu de refuge.



Repost 0
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 18:53
Du 5 au 17 janvier 2009 au Centre "Les Tourelles", la municipalité de Vouziers propose une exposition dédiée aux déportés juifs de la ville qui furent arrêtés par la police allemande dans la soirée du 3 janvier 1944 puis déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.
 Dans le cadre de cette manifestation, le film documentaire de Thomas Gilou Paroles d'étoiles sera projeté au cinéma Les Tourelles le jeudi 15 janvier à 20 heures.



Repost 0
Published by afmd 08 - dans Manifestations
commenter cet article